Institut d’anthropologie clinique

Sémiotique clinique

Sémiotique clinique

Que l’on soit psychothérapeute, médecin, psychologue, travailleur social, infirmier, assistante familiale, etc., dès lors que nous nous trouvons en situation d’aider ou de soigner, nous sommes confrontés à la question du sens. Sens des signes cliniques, des manifestations, des comportements, des paroles, des discours, des relations, des contextes... Sans en avoir toujours conscience, nous construisons le sens des situations cliniques à partir de références théoriques et de notre propre subjectivité. La possibilité de pouvoir produire un matériel clinique qui tiendrait en suspension cette part du clinicien serait précieuse, à la fois pour l’analyse elle-même et pour la construction de passerelles entre les différentes approches cliniques. Le passage par un type d’écriture particulier permettrait de formaliser une analyse sémiotique du matériel clinique dont la rigueur garantirait, dans une démarche transthéorique, l’accès au sens du vécu du clinicien. De plus, cette approche pourrait ouvrir, à terme, à des alternatives d’évaluation qualitative plus crédibles pour rendre compte du travail social ou psychothérapeutique. La possibilité de rendre lisible le sens du travail de manière crédible est un enjeu majeur des pratiques fondées sur la parole et la relation. L’anthropologie clinique peut s’engager sur le chemin de l’élaboration d’une méthode d’écriture et d’analyse du matériel clinique. L’IAC ouvre un programme expérimental de recherche autour de cet objectif.