Institut d’anthropologie clinique

Manifeste convivialiste : un petit cadeau pour la nouvelle année

Manifeste convivialiste : un petit cadeau pour la nouvelle année

Publié par Serge Escots le 7 janvier 2015 à 13:01 | 0 commentaires

Mots clés : , , , , , , ,

Thématiques : Travail social, Addictions, Écrits professionnels, méthodologie et évaluation, Accueil familial, Psychothérapies, Familles contemporaines, Protection de l’enfant, Santé mentale, Sémiotique clinique

assets/Images/Illustrations/Autres-blog/_resampled/SetWidth209-Couverture---Manifeste-convivialiste-Declaration-d-interdependance.jpg

Les cadeaux de fin d’année sont parfois l’occasion de redécouverte. Est repassé entre mes mains un petit livre remarquable par la qualité de sa synthèse et par son intelligence tactique : Manifeste convivialiste. Une « Déclaration d’interdépendance » précise le sous-titre de l’ouvrage. Pas de hasard à ce que ce bijou politique ait circulé autour de moi pour les fêtes de fin d’année après son évocation dans le billet de blog du 19 décembre de Lola Devolder sur la laïcité puisqu’elle recommandait de l’offrir sans modération !

Rédigé par un collectif, cette Déclaration présente un ensemble d’idées dont la finalité est de rendre explicite le fond commun à toutes les initiatives en cours pour bâtir un « autre monde . Car pour Les Convivialistes, un « autre monde » n’est pas seulement possible, il est surtout absolument nécessaire.

Faut-il encore rebattre les oreilles de tout un chacun sur les constats physiques et moraux qui menacent l’avenir sur cette planète ? L’heure n’est pas tant à l’inventaire des problèmes qu’à l’engagement à mettre en œuvre des réponses pour avancer sur le chemin des solutions.

C’est le parti pris de ce Manifeste qui développe autant les promesses du présent que les menaces de l’avenir. Et si, les menaces sont clairement exposées, c’est pour dégager les défis d’aujourd’hui, que d’ores et déjà d’innombrables initiatives de par le monde relèvent.

Tout va bien alors, si des millions de femmes et d’hommes œuvrent pour que des alternatives soient possibles au travers de mouvements, d’association et d’actions comme « la défense des droits de l’homme, du citoyen, du travailleur, du chômeur, de la femme ou des enfants ; l’économie sociale et solidaire avec toutes ses composantes : les coopératives de production ou de consommation, le mutualisme, le commerce équitable, les monnaies parallèles ou complémentaires, les systèmes d’échange local, les multiples associations d’entraide ; l’économie de la contribution numérique (cf. Linux, Wikipedia, etc.) ; la décroissance et le post-développement ; les mouvements slow food, slow town, slow science ; la revendication du buen vivir, l’affirmation des droits de la nature et l’éloge de la pachamama ; l’altermondialisme, l’écologie politique et la démocratie radicale, les indignados, Occupy Wall Street ; la recherche d’indicateurs de richesse alternatifs, les mouvements de la transformation personnelle, de la sobriété volontaire, de l’abondance frugale, du dialogue des civilisations, les théories du care, les nouvelles pensées des communs, etc. » (voir abrégé)

Malheureusement il n’est pas sûr que ce soit suffisant pour faire obstacle aux différentes logiques où se forgent les menaces qui pèsent sur notre devenir. Encore faut-il que ces initiatives puissent regrouper « leurs forces et leurs énergies », au risque qu’elles ne soient reléguées dans des fonctions de subversion folklorique.

La contribution du Manifeste convivialiste consiste précisément à fournir une base de pensée afin que ces contributions pour des alternatives puissent se rassembler. En quelques très courts chapitres et en moins de 40 pages superbement écrites, se concentrent et se déploient, les questions, principes et considérations générales, à la fois exhaustifs et essentiels qui rendent explicite ce que toutes ces volontés et actions ont en commun.

L’ambition d’un autre monde est inévitable, mais vertigineuse. Le Manifeste convivialiste fait un pas pour franchir le seuil qui sépare l’utopie d’un lieu pour d’autres réalités possibles.

Serge Escots

Publiez votre commentaire

Mollom CAPTCHA

Commentaires

Personne n’a encore commenté cette page.

Flux RSS pour les commentaires de cette page | Flux RSS pour tous les commentaires