Institut d’anthropologie clinique

Lola Devolder

assets/Images/StaffImages/_resampled/SetWidth220-Lola-Devolder.jpg

Lola Devolder

Lola Devolder construit et anime des stages de formation dans le champ social, médico-social et sanitaire. Elle accompagne les équipes dans leur réflexion sur les écrits professionnels, la transmission d’informations, ainsi que les questions éthiques.

Elle travaille sur la laïcité en contexte scolaire, judiciaire, pénitentiaire, et en institution sociales et médico-sociales, avec les professionnels et les usagers des services.

Elle assure des cours de méthodologie de la recherche au sein du DEIS (Diplôme d’état en ingénierie sociale) et au Diplôme Universitaire de Thérapies Familiales, à l’Université Jean Jaurès de Toulouse.

Formée à la sémiotique, elle participe aux recherches et études conduites à l’Institut d’anthropologie clinique, portant sur le sens des pratiques sociales.

Études en cours

Publications récentes

Parcours

Couverture « Spécificités des SAP - handicaps »Lola Devolder est docteure en linguistique appliquée. Son travail de thèse porte sur la notion de registre de langue, illustrée à partir de la familiarité langagière (analyse des faits de langue et faits sociaux ; incidences réciproques des normes et pratiques sociales et linguistiques ; rapport langue et pouvoir symbolique ; imaginaires linguistiques).

Elle a enseigné pendant une dizaine d’années dans diverses universités (Paris V - Sorbonne, CUFR Champollion - Albi, Toulouse 2 - Le Mirail) la linguistique générale, la sociolinguistique, la communication, la stylistique de l’énonciation et la rhétorique argumentative, notamment.

Elle est formée à l’animation d’atelier d’écriture par le réseau d’éducation populaire Culture et liberté.

Thématiques de recherche

Écrire en contexte professionnel : analyse des mécanismes langagiers à l’œuvre en situation de production écrite « naturelle » (notes d’entretien, courriels, écrits institutionnels, écrits d’aide à la décision, etc.) :

  • articulation de l’oral libre à l’écrit contraint : implications linguistiques du contact de ces deux codes, conséquences sur les rôles et fonctions qui leur sont alors attribués en situation de travail ;
  • écriture professionnelle comme formulation et conceptualisation : mise en fonctionnement d’un raisonnement par l’élaboration scripturale ;
  • écrit professionnel comme processus à la fois technique et social d’évaluation en contexte de travail : analyse de la production écrite dans son usage d’outil de l’évaluation, de produit de l’évaluation mais aussi de d’objet de celle-ci.

Énonciation et subjectivité dans l’intervention sociale : de la prise de conscience subjective à la recherche d’objectivation :

  • marques de la subjectivité énonciative dans les écrits d’intervention sociale : statut linguistique modalisation du discours et positionnement du locuteur du scripteur, l’engagement du sujet à l’épreuve des valeurs institutionnelles et sociales ;
  • récits des situations professionnelles (vignettes cliniques, cas pratiques, situations éducatives, journal de bord) : le travail narratif comme support du sens (décors, personnages, séquences narratives) pour mettre au jour une pensée éducative en acte, productrice de savoirs et de connaissances.

Approches sociolinguistiques : incidence de l’insécurité linguistique sur les interactions écrites et orales en contexte professionnel : rapport entre compétences professionnelles et compétences linguistiques, clivages socio-professionnels, enjeux de la formation linguistique dans les processus de professionnalisation.