Institut d’anthropologie clinique

L’édito — Dans l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle française 2017

L’édito — Dans l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle française 2017

Publié par Élisabeth Suteau le 9 mai 2017 à 23:05 | 0 commentaires

Mots clés : , , ,

Éthique minimale et liberté

Ruwen Ogien (© Olivier Roller)Il y a un homme, Ruwen Ogien, qui s’est éclipsé durant l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle française 2017. Une mort annoncée… Et à relire ou écouter le philosophe ces jours-ci, c’est un peu comme s’il était parti en nous laissant un trousseau de clés plein de malice sur le coin de la table. De ces clés qui ouvrent en grand les portes de l’esprit critique et qui libèrent la lecture même de nos réflexions : des clés des champs en quelque sorte ; des clés à molette aussi (pour bien serrer ou desserrer les idées du moment) et des clés de bras (à la morale, au paternalisme ou au dolorisme…).

Lola Devolder nous en parle dans un billet sur ce blog et le journal « Libération », où Ogien éclairait de temps en temps une question de société[1], revient longuement sur cette trajectoire peu commune d’un homme qui se sera interrogé sa vie durant sur l’éthique et la liberté, mais plus encore, nous démontre que la question laissée en suspens prévaut sur la réponse qu’on lui apporte.[2]

Éthique relationnelle et loyautés

Catherine Ducommun-NagyIl y a une femme, Catherine Ducommun, qui est passée également à l’Institut d’anthropologie clinique durant cet entre-deux-tours de l’élection présidentielle française 2017. Nous avons la chance de figurer comme une escale choisie sur le parcours de sa tournée européenne annuelle (biannuelle parfois). De ces visites dont on ne sort pas indemne, qui vous mobilisent en entier, vous enrichissent à tout coup et vous laissent un peu plus fort et heureux à la fin…

Ducommun aussi nous tend un trousseau de clés. Des clés de décryptage façonnées par Nagy quand il développait son approche contextuelle au service, entre autres, des thérapies familiales[3]. Catherine Ducommun inlassablement transmet cet héritage de Nagy[4]. Elle a contribué à son façonnement autant qu’à son développement. S’il n’existe pas à proprement parler une « école contextuelle », les notions d’éthique relationnelle et de partialité multidirectionnelle, pour ne citer qu’elles, irriguent les travaux à l’IAC[5]. Et globe-trotter infatigable, Catherine Ducommun propose dans toute l’Europe et en Amérique du Nord des outils conceptuels, pour aborder les questions d’éthique et de relation, mais aussi pratiques[6], pour nous aider à investiguer au cœur de nos transmissions intrafamiliales, aux confins de nos loyautés embarquées.

Anthropologie clinique

Logotype de l’EHESSIl y a une rencontre enfin qui s’est tenue durant cet entre-deux-tours de l’élection présidentielle française 2017, la première réunion du comité de recherche de l’IAC à l’EHESS-Paris. Elle a réuni :

  • Serge Escots, Lola Devolder (IAC Toulouse).
  • Nicolas Duruz (Université de Lausanne).
  • Régis Missire (Université Toulouse - Jean Jaurès).
  • Jean-Louis Feys (Centre psychiatrique Saint-Bernard à Manage, Belgique).
  • Jean Lassègue, Victor Rosenthal et David Piotrovski (LIAS – Institut Marcel Mauss – EHESS).

À l’ordre du jour, la question du rapprochement entre l’anthropopsychiatrie de Jacques Schotte et l’anthropologie sémiotique. Une abstraction qui désormais se concrétise puisque la réflexion se prolonge et qu’une autre date est prise.

Ainsi s’affirment les traits de l’esquisse[7]

Élisabeth Suteau


1 Les chroniques d’Ogien : « LibéRation de Philosophie ».

2 Le portrait qu’en fait Robert Maggiori et celui de Sophie Dufau dans « Médiapart ».

3 Page Wikipédia : Iván Böszörményi-Nagy.

4 Vidéo : Catherine Ducommun-Nagy, colloque CITFA « Les loyautés » (avril 2012).

5 Comme le génogramme.

6 Vidéos : Fragments sur le modèle contextuel de Boszormenyi-Nagy (Serge Escots) et Protection de l’enfance (extraits, Serge Escots).

7 Article : Esquisse pour une anthropologie clinique.

Publiez votre commentaire

Mollom CAPTCHA

Commentaires

Personne n’a encore commenté cette page.

Flux RSS pour les commentaires de cette page | Flux RSS pour tous les commentaires