Institut d’anthropologie clinique

Immigration et délinquance… et autres préjugés

Immigration et délinquance… et autres préjugés

Publié par IAC le 1 décembre 2014 à 16:12 | 0 commentaires

Mots clés : , , , ,

Thématiques : Travail social, Addictions, Méthodologie et évaluation, Accueil familial, Psychothérapies, Familles contemporaines, Protection de l’enfance, Santé mentale, Sémiotique clinique

Un grand public télévisuel a pu bénéficier récemment de la diffusion d’un documentaire en 2 parties, venant interroger cette évidence du rapport entre immigration et délinquance pour mettre au jour un trait tenace de notre humanité : la fabrique du préjugé.

Cela n’est pas sans rappeler le dernier billet de Serge Escots intitulé : Posture et imposture de la radicalité où, pour le dire très vite, l’auteur cherchait à montrer qu’une pensée radicale n’a de sens que comme étape sur un chemin de pensée. Le destin de la radicalité pour être utile est d’être éphémère et de céder la place, au risque sinon de passer pour un modèle définitif et figé, capable d’étriquer toute pensée en s’érigeant en (im)posture idéologique.

2014 aura vu pléthores de préjugés et radicalités se donner la main et envahir rues et médias… Pensons aux manifestations contre le mariage des personnes de même sexe… jusqu’à cette proposition — parlant d’« enfants prisonniers de filiation » — de permettre aux enfants adoptés par des couples homosexuels de révoquer leur filiation dès leur majorité… Mais d’« enfants prisonniers de filiation », combien se reconnaîtront qui n’évoqueront pas l’homosexualité de leurs parents, mais… leur bêtise, pourquoi pas ! ?

Il est bon qu’en cette fin d’année 2014, on se laisse voir et entendre quelques mises en questions et en perspectives de nos façons de percevoir l’autre humain à nos côtés et de faire société humaine.

Tout peut se concevoir et s’énoncer, le pire comme le meilleur, selon les contextes et les époques, des préjugés innombrables aux innombrables façons de faire famille et de vivre ensemble. Nous, êtres humains, et chacun de nous, en sommes la source et les maîtres d’œuvre.

Apprenons, en tant qu’individus comme en tant que professionnels, à nous écouter penser et dire, à nous regarder faire. Apprenons à analyser et (dé)construire nos conceptions, nos croyances et nos habitudes..

Ce documentaire va précisément dans ce sens !

À voir et/ou revoir :

Première partie : IMMIGRATION ET DÉLINQUANCE, L’ENQUÊTE QUI DÉRANGE

Bande annonce et film complet.

Deuxième partie : LA FABRIQUE DU PRÉJUGÉ

Bande annonce et film complet.

Publiez votre commentaire

Mollom CAPTCHA

Commentaires

Personne n’a encore commenté cette page.

Flux RSS pour les commentaires de cette page | Flux RSS pour tous les commentaires