Institut d’anthropologie clinique

Formation : Travailler aujourd’hui avec des personnes qui rencontrent des problèmes liés aux substances psychoactives

ADDICTIONS

Formation

Travailler aujourd’hui avec des personnes qui rencontrent des problèmes liés aux substances psychoactives

Cette formation est suspendue en 2018, en cours de transformation de sa maquette afin d’adapter ses contenus à l’évolution des réalités de terrain.

Serge Escots

Serge Escots et Guillaume Sudérie
Liens : billets sur ce sujet dans le blog, documentation, vidéo

3 modules de 3 ou 4* jours.
Inscrivez-vous.
Téléchargez la plaquette du cycle complet.Téléchargez les plaquettes :
Cycle complet.
Module 1.
Module 2.
Module 3.

En France ces dernières années, le paysage des usages de substances psychoactives a considérablement changé, de nombreux travaux l’attestent. Dans le même temps, les modalités de prise en charge et les dispositifs connaissent eux aussi des évolutions significatives.

Que la pratique du professionnel auprès d’adolescents ou d’adultes soit inscrite dans le champ spécialisé des prises en charge en addictologie comme dans le champ social ou médico-social non spécialisé, appréhender ces changements et acquérir des connaissances et des méthodes pour modifier les pratiques est essentiel.

Les consommations de stimulants, particulièrement de cocaïne, ont pris une place sans précédent qui interroge notre modèle de représentations centré sur l’héroïne et les opiacés. Sans cesse, de « nouveaux produits » apparaissent sur le « marché ». L’introduction des médicaments de substitution a bouleversé les pratiques des soignants mais aussi celles des usagers. Ainsi nous disposons d’une offre de réponses plus large et plus efficace grâce à ces possibilités de traitements, dans un même mouvement, de nouvelles formes d’usages problématiques sont apparues avec ces médicaments. Enfin, ces différents usages de substances psychoactives doivent s’envisager désormais dans des formes de polyconsommations où alcool et médicaments psychotropes tiennent un rôle prépondérant.

Ces phénomènes ne sont pas sans conséquences sur le plan sanitaire et social et affectent de façon significative l’abord de la personne, l’évaluation que l’on peut faire des situations, les stratégies d’orientation et les modes d’accompagnement dans un contexte d’accès aux soins ou de soins proprement dit. Parallèlement à ces transformations, l’État a souhaité une restructuration profonde des dispositifs qui se met progressivement en œuvre.

Quelles sont ces nouvelles pratiques et quelles conséquences ont-elles pour les personnes sur le plan sanitaire et social ? Quels enjeux nouveaux, ces évolutions entraînent-elles pour les professionnels ? Comment dans ce nouveau contexte se doter d’outils d’évaluation fiables et maniables ? Comment penser les stratégies d’orientation dans l’évolution des dispositifs et des modalités de prise en charge ? Comment accompagner vers l’accès aux soins ? Et quels sont aujourd’hui les différents types d’accompagnement proposés ? Comment adapter ses pratiques d’accompagnement à ces nouvelles problématiques ? Comment intégrer, dans la perspective d’une anthropologie clinique, différentes approches théoriques et pratiques des usages problématiques de substances psychoactives ?

Cette formation s’adresse aux professionnels des secteurs sociaux et médico-sociaux, ainsi qu’aux intervenants en addictologie. Elle propose de répondre à cet ensemble de questions, sous forme de 3 modules de 3 ou 4* jours conçus dans un souci de progression pédagogique, à la fois indépendants et complémentaires.

 

MODULE 1 : Transformations des phénomènes de consommation
et évolutions des dispositifs de prise en charge

OBJECTIFS

  • Connaître les pratiques de consommations actuelles et leurs conséquences sur le plan sanitaire et social.
  • Appréhender les enjeux de la restructuration du dispositif de prise en charge, et identifier les différentes structures et les types d’accompagnement proposés.
  • Transformer ses représentations sur les problèmes d’usages et les méthodes de traitements, et engager une réflexion sur les différents positionnements politique et éthique en jeu.

THÉMATIQUES

  • Aspects généraux, définitions des champs sémantiques.
  • Fondements neurobiologiques des addictions.
  • Ethnologies des usages de substances psychoactives.
  • Connaissances des substances actuellement consommées en France.
  • Populations et modes d’usages contemporains.
  • Les traitements de substitutions.
  • L’usage problématique de cocaïne.
  • Histoire du dispositif de prise en charge et évolutions actuelles.

 

MODULE 2 : Évaluer, orienter, accompagner

OBJECTIFS

  • S’approprier différents outils et méthodes d’évaluation des situations.
  • Construire une méthodologie pour orienter et travailler en réseau.
  • Comprendre les processus qui favorisent ou inhibent le changement, poser les bases de l’accompagnement des personnes.

THÉMATIQUES

  • La notion d’évaluation.
  • Méthodes et outils d’évaluation en addictologie.
  • L’évaluation pluridisciplinaire et la place de chacun.
  • Techniques de l’entretien à visée de changement.
  • Évaluer la plainte, favoriser l’émergence de la demande.
  • Rechercher et permettre l’adhésion aux soins.
  • Se repérer dans le parcours de soins en addictologie.
  • Posture professionnelle dans l’accompagnement.

 

MODULE 3 : Les pratiques d’accompagnement

OBJECTIFS

  • Savoir susciter la motivation au changement et travailler l’adhésion à un projet de soin.
  • Penser l’accompagnement de façon différentielle selon les moments, les problèmes et les ressources mobilisables.
  • Construire ses propres façons de faire, à partir de différentes approches théoriques et pratiques.

THÉMATIQUES

  • Travailler avec demande ou absence de demande.
  • Susciter la motivation et l’adhésion aux soins.
  • Méthode d’évaluation des besoins et des ressources pour orienter et mettre en place un projet de soin.
  • Le patient acteur du projet et du processus de soin.
  • Outil pour l’accompagnement.
  • Utiliser les dispositifs dans un parcours de soin.
  • Les limites du soignant et le travail en réseau.

 

MÉTHODES PÉDAGOGIQUES

  • Exposés théoriques et présentations PowerPoint.
  • Échanges à partir de l’expérience et du questionnement des participants.
  • Études de cas et analyse de la pratique.
  • Simulations de situations professionnelles.
  • Documentation textes et vidéos.

ÉVALUATION

  • Recueil personnalisé des difficultés initiales.
  • Bilan de fin de formation (oral et écrit).

RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE ET INTERVENANTS

Serge Escots est anthropologue et psychothérapeute. Il a une expérience clinique auprès de personnes qui rencontrent des problèmes avec les substances psychoactives et des équipes qui les prennent en charge. Il a réalisé plusieurs études dans le cadre de l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies, notamment sur les nouvelles tendances en matière d’usages de drogue, les usages de médicaments de substitution, et les problèmes liés à l’usage de cocaïne et les dispositifs de soins. Il a participé à une expertise collective de l’INSERM : Médicaments psychotropes, consommations et pharmacodépendances.

Guillaume Sudérie est chargé de recherche à l’Observatoire Régional de Santé de Midi-Pyrénées (ORSMIP) sur les thématiques des addictions et de la santé mentale, consultant pour le Réseau Addictologie de Midi-Pyrénées (RAMIP) et membre du Comité Éthique Clinique du Centre Hospitalier Spécialisé Gérard Marchant à Toulouse.

 

Durée par module : 3 jours (21 heures) ou 4 jours (28 heures)*

Module 1 :
 
Transformations des phénomènes de consommation
et évolutions des dispositifs de prise en charge
  5, 6, 7 et 8 mars 2018
Module 2 :
Évaluer, orienter, accompagner
  11, 12 et 13 juin 2018
Module 3 :
Les pratiques d’accompagnement
  1, 2 et 3 octobre 2018
Lieu : Institut d’anthropologie clinique
  29, chemin des Côtes de Pech David
  31400 Toulouse
Public :
 
groupe pluridisciplinaire de 10 à 15 participants ; travailleurs sociaux, infirmiers, psychologues, médecins, cadres, responsables associatifs
Coût par module : prise en charge professionnelle : 540 ou 690* €
  professionnels à titre particulier : 405 ou 520* €
  étudiants et demandeurs d’emploi : 360 ou 460* €
  (par module de 3 ou 4* jours, plateau-repas compris)

* module 1