Institut d’anthropologie clinique

« Faut-il se former à la laïcité ? » Lola Devolder approfondit sa réflexion sur le fait laïque en institution

« Faut-il se former à la laïcité ? » Lola Devolder approfondit sa réflexion sur le fait laïque en institution

Publié par Serge Escots le 6 janvier 2016 à 11:01 | 0 commentaires

Mots clés : , , , , , ,

Thématiques : Travail social, Familles contemporaines, Protection de l’enfant, Santé mentale

C’est un texte précis, concis, largement accessible sans pour autant céder quant à la profondeur de la réflexion. Lola Devolder enfonce le clou en donnant suite à un premier texte que nous avions déjà commenté : « Laïcité en institution : repères pratiques ».

Dans un contexte politique et médiatique bien secoué sur cette thématique en 2015 et particulièrement à la fin de l’année, Lola Devolder nous met en garde sur le dévoiement sémiotique actuel du terme laïcité : son usage intempestif et irréfléchi le vidange de ses significations et en épuise le sens.

Ce texte, toujours nourri de linguistique sociale et des interrogations issues des pratiques du terrain, se dote d’une dimension politique dont le souffle fait du bien.

L’auteure y démontre en quoi dans la période troublée que nous traversons, il est nécessaire de se former à la laïcité. Elle montre qu’aujourd’hui, se former au fait laïque, c’est à la fois la possibilité de penser le monde contemporain, l’opportunité de se penser soi avec l’autre, et soi avec les autres, mais aussi de penser le professionnel en situation et les problématiques du terrain. C’est finalement, bien au-delà d’un renforcement des compétences, s’engager à l’exercice du dialogue éthique par le bout de l’organisation du vivre ensemble et des modalités d’élaboration du commun. Nous sommes ici au cœur même de l’anthropologie clinique et de ce qu’elle promeut comme posture professionnelle.

Publiez votre commentaire

Mollom CAPTCHA

Commentaires

Personne n’a encore commenté cette page.

Flux RSS pour les commentaires de cette page | Flux RSS pour tous les commentaires