Institut d’anthropologie clinique

La convivialité des caves en Pays nantais

La convivialité des caves en Pays nantais

  • Serge Escots

Couverture de la revue 303 « De la vigne au vin »Il existe en Pays nantais une coutume qui veut que les hommes puissent s’inviter à « prendre un verre » dans un espace dédié à la conservation et à la consommation du vin. Pendant plus de quinze ans, lors de séjours réguliers, j’ai vécu la transformation de cette pratique qui donne corps à la convivialité emblématique de ce Pays. Traditionnellement, cette coutume excluait radicalement les femmes. L’évolution des rapports entre le masculin et le féminin dans la seconde moitié du XXe siècle a entamé cette règle : désormais, et de façon minoritaire, des femmes font des « descentes » à la cave, entre elles ou avec les hommes, mais de manière plus normalisée. Les pratiques sociales de cave, répandues dans le Pays nantais tout au long du XXe siècle, ont décliné en ce début de XXIe siècle mais continuent de se transmettre. Toutefois, le nombre des caves est en baisse et celui des personnes qui les fréquentent s’est réduit, tout comme le temps que l’on y passe. Paradoxalement, il est possible que l’appropriation de cette pratique par les femmes joue un rôle dans ce qui préserve cette coutume de la disparition.