Institut d’anthropologie clinique

7 heures pour s’y repérer sur l’adolescent-e et la honte avec Pierre Benghozi

7 heures pour s’y repérer sur l’adolescent-e et la honte avec Pierre Benghozi

Publié par IAC le 31 août 2016 à 12:08 | 0 commentaires

Mots clés : , , , , ,

Thématiques : Travail social, Psychothérapies, Familles contemporaines, Santé mentale

Le psychanalyste et thérapeute familial Pierre Benghozi propose un 7 heures pour s’y repérer sur l’adolescent-e et la honte. Auteur de nombreux articles, Pierre Benghozi fait partie des rares cliniciens à s’être confronté de façon approfondie à cette question. Son modèle, qui intègre plusieurs approches cliniques, s’inscrit dans une démarche à la fois clinique et socio-anthropologique.

La honte est un sentiment complexe, ancré dans une émotion à la fois sociale et inter-subjective qui n’est pas toujours bien identifiée par les professionnels de la clinique ou du travail social. Souvent confondue avec la culpabilité ou la pudeur, la honte comme objet pathopsychique s’inscrit dans plusieurs dimensions : celle de l’affect, du trauma, de la transmission générationnelle et participe de l’identité. Une problématique particulièrement sensible à l’adolescence et ce d’autant plus dans un monde contemporain où il faut être vu pour exister. L’impossibilité à pouvoir produire les signes valorisés par la tyrannie de l’imaginaire dominant ou l’infortune d’avoir à porter un stigmate individuel, familial ou communautaire, peuvent engendrer des conséquences lourdes sur le plan psychique et relationnel, aux prolongements parfois irrémédiables.

Cette journée sera l’occasion, dans le contexte de la clinique contemporaine, d’évoquer la honte dans les processus de radicalisation, « les petites hontes », la pudeur, le regard, le voile, l’intrusion, etc.

Publiez votre commentaire

Mollom CAPTCHA

Commentaires

Personne n’a encore commenté cette page.

Flux RSS pour les commentaires de cette page | Flux RSS pour tous les commentaires